top of page
  • fannyaladenise

Le Syndrôme du Jumeau Perdu


Le Syndrome du #jumeauperdu.


C’est un ensemble de « troubles » en lien avec le décès d’un #jumeau ou bien d’une jumelle pendant la #grossesse.

Je désire vous en parler aujourd’hui car la perte de ce frère ou de cette sœur a beaucoup d’impact sur l’enfant restant même si celui-ci n’est pas forcément au courant, ni même les parents


Ce temps de « ensemble » peut avoir été très court : quelques jours à quelques semaines, avec des #fœtus peu encore développés. Mais au niveau du vécu de l’être, de la conscience, ce temps est un temps de #complétude entre les deux enfants...Lorsque l’un deux décède, il n’est plus là et l’autre se retrouve dans la solitude, le manque et la tristesse. Comme pour tout décès me direz-vous…


Oui, bien sûr et non. Car ce manque va avoir de grandes conséquences de la vie du bébé à naître.

Pleins de comportement sont possibles :

- besoin de réussir sa vie pour deux, comme lui est encore en vie il doit réussir aussi pour l’autre.

- sensation de ne pas mériter d’être en vie, avec culpabilité : pourquoi lui et pas moi ? Est-ce de ma faute ?

- recherche de cette complétude à travers les nouvelles relations, fraternelle, amicale, de couple. Et bien sûr déception car ce ne sera jamais son ou sa jumelle qui est mort…

et pleins d’autres comportements encore possibles…

- l’envie de mourir pour le ou la retrouver...


Je vous invite, si ce sujet vous interpelle, à lire le livre : « le syndrome du jumeau perdu » d’Alfred Austermann. Il m’a vraiment apporté beaucoup.

Oui cela fait partie de mon histoire en tant qu’enfant mais aussi en tant que maman…


Et j’oubliai le rapport avec la #mort. Car l’enfant a vécu le décès au plus proche de lui avec l’arrêt du battement du coeur et puis ce vide, cette absence de l’autre…


Que faire me direz-vous ?

En tant que parent, si vous le savez, dites le bien à votre enfant. Mais il se peut que vous ne le sachiez pas car cela ne s’est pas vu aux échographies ou bien on ne vous l’a pas dit.


En tant qu’enfant en deuil, prenez du temps pour cette relation perdue seul ou bien accompagné d’un praticien en qui vous avez confiance ; afin de libérer les mémoires cellulaires qui vont avec ce vécu et de trouvez la complétude en vous afin de ne plus la rechercher avec échec dans vos relations.


Si cela résonne en vous, je vous accompagnerai avec grand plaisir...


Fanny Aladenise Praticienne en Thérapie Cranio Sacrée Upledger.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page