Présence

J’ai envie de parler, là, d’Accueil au sens Acceptation, Ouverture mais aussi Conscience, soit,  être pleinement présent à ce qui est :

Ce qui est en soi, en l’autre, dans l’espace-temps. Vous reconnaîtrez, là, le côté Pleine Conscience, Méditation, où on est dans le vécu complet de ce qui est ,sans jugement, ni attente.

 

Pour cela effectivement, il faut avoir fait de l’Espace en Soi. Je veux dire que si le petit vélo caché dans notre tête tourne à plein régime, on ne risque pas de remarquer l’unicité du papillon rouge et bleu qui butine à côté de nous !

 

On peut commencer en faisant la vaisselle, en se brossant les dents… Un petit rituel quotidien où on est juste pleinement présent à ce qu’on fait. Et petit à petit cela, s’étend au reste de la journée.

 

Pourquoi ? Parce que dans ce moment-là, on est juste bien, détendu, connecté et nourri.

 

D’ailleurs si on y regarde de plus près, c’est ce qui se passe pendant nos vacances… Pourquoi ne pas être en vacances tout le temps ???

 

Pendant les vacances, on fait souvent le plein de beautés. Être observateur de la beauté permet de se remplir d’énergie. C’est pour ça qu’on se sent si bien dans ses instants : connexion à l’énergie universelle… Plus de détails dans La Prophétie des Andes…

 

Dans ces moments de Pleine Présence, on va pouvoir observer également nos pensées : ce que dit le petit vélo dans notre tête. Et parfois, on peut reconnaître des pensées qui ne nous conviennent pas, qui ne sont peut-être tout simplement pas à nous.

 Laissons-les passer. Elles ont leur énergie propre et s’arrêtent là où on leur donne de l’attention. Si nous les laissons défiler sans jugement en les reconnaissant juste comme pensées, petit à petit elles ne viendront presque plus.

Et cela crée l’espace dont on parlait tout à l’heure, l’espace pour être pleinement Présent, Conscient et dans l’Accueil. Mais quand une intuition ou une idée pertinente passe, c’est le moment de rappeler notre mental et de lui dire : « Tiens, s’il te plaît, note ça et redis le moi tout à l’heure quand j’aurai du temps pour m’en occuper ! »

Car oui, notre petit vélo est très utile, c’est juste qu’à pleins de moment nous n’avons pas besoin de lui… Je l’utilise beaucoup pour écrire ce texte : l’intuition vient souvent à un moment où je n’ai pas de stylo dans la main. Mental stp, tu veux bien noter ça pour tout à l’heure ? Merci. Et franchement, il se rappelle toujours à moi au bon moment quand c’est demandé gentiment…

 

Et la Gratitude dans tout cela ?

Cette idée permet de Remercier en plus d’Accueillir ce qui est. Elle permet d’en boire encore plus l’essence et de mieux s’y connecter, d’être encore plus présent. Essayez !

 

Au final, grâce à tout ou partie de ce travail, nous tendons vers « être une personne qui se connaît », s’accepte et se respecte. Une personne qui connaît ses besoins et qui travaille à les satisfaire.

Un être qui  laisse place à sa part féminine et masculine, son Yin et son Yang, sa part lunaire et sa part solaire, son ombre et sa lumière. Un être qui tend vers la complétude.

Cet être complet, a donc moins (voir plus) besoin de l’autre pour se sentir exister. Cela change le rapport humain : on peut accepter l’autre tel qu’il est sans être touché par ce qu’on aurait ressenti comme un manque. L’autre devient la cerise sur le gâteau, un plus à nous même. Juste un plus… Et non plus la part qui nous manque.

 

 

 

Chouette non ?

 

 

 

J’ai envie de terminer par deux choses, la première est que :

Désolée mais quand on croit avoir fini, autre chose pointe le bout de son nez… C’est un travail à vie…

 

La deuxième est de rebondir sur sa part d’ombre. C’est peut-être le plus difficile car souvent elle nous fait peur. On a du mal à accepter de pouvoir avoir autant d’ombre en soi. Maintenant, connaître son ombre permet de ne pas la subir, de la contrôler et de mieux faire briller la lumière !!

 

meditation.webp
vaisselle.webp
orchidées
mental.jpg
idée.webp
note.webp
gratitude.jpg
yin yang.webp
complet.webp
ombre.jpg